lundi 23 janvier 2017

Tintin au pays des Soviets, version couleur édition limitée


Fan depuis l'enfance du reporter belge, possédant bien évidemment tous ses albums (dont les premières éditions N&B du pays des Soviets et de l'Alph-Art) j'attendais fébrilement le travail de mise en couleur de cette première aventure de 1929 et me suis ainsi procuré son édition limitée. Bien que le tarif double - 30€ au lieu de 15€ environ - ne soit absolument pas justifié (juste une dizaine de pages de préface en plus ainsi qu'une planche inédite numérotée), il faut avouer que le boulot effectué est vraiment remarquable, la colorisation permettant une lecture bien plus agréable que précédemment de l'oeuvre; j'ai comparé les deux albums côte à côte et franchement il n'y a pas photo. Une histoire aujourd'hui certes désuète, bourrée de clichés d'époque et d'incohérences, au dessin pas encore affiné, mais qui fait partie de l'héritage de Hergé et plus généralement de notre culture de la BD franco-belge. Un indispensable dans les bédéthèques de tous amateurs de Tintin ; du moins en version standard.

Cinéma Il a déjà tes yeux / Live by Night


De la bonne comédie certes pleine de clichés mais qui fonctionnent très bien avec Il a déjà tes yeux, partant d'une idée originale et riche en gags plutôt burlesques. On s'amuse pleinement en compagnie de cette famille attachante bravant ses malheurs, dédramatisant un sujet pourtant complexe à la base. Bravo.

Une histoire de gangsters plutôt sympathique mais traînant bien trop en longueur que ce Live by Night, belle incursion au temps de la prohibition manquant singulièrement d'action. C'est dommage, car le matériau de base avait de quoi plaire, mais se forcer à garder les yeux ouverts gâche le plaisir du film. Dommage.

jeudi 19 janvier 2017

Cinéma Un sac de billes / La tortue rouge


Les aventures de deux frères juifs pendant la seconde guerre mondiale, entre séparation d'avec les parents et apprentissage de l'autonomie, dans cette très jolie adaptation du roman autobiograpique Un sac de billes qui émeut autant qu'elle nous fait rire. Un film qui passe sans lasser, très bien joué et historiquement intéressant. Je sens qu'il y a bien des écoles qui vont emmener leurs élèves.

J'en avais entendu que du bien sans avoir l'occasion de le voir moi-même, et c'est avec les séances de rattrapage de ce début d'année que j'ai pu me faire mon idée sur La tortue rouge... et j'en suis sorti incroyablement déçu! C'est qu'on a là une histoire sans paroles au scénario basique me laissant même quelque peu dubitatif, traînant en longueur (pour un film pourtant court, 1h20), certes poétique mais franchement ennuyeuse.

dimanche 15 janvier 2017

La semaine du gamer


Début de parties sur The Amazing Spider-Man, aventure du super-héros qui commence à dater mais bien plaisante à jouer, ainsi que sur Claire, jeu d'aventure-horreur 2D à l'ambiance soutenue. J'ai également lancé Let It Die - gros fana de Suda 51 que je suis - mais n'accroche pas à ce type de jeu très die and retry... ce qui est dommage car le titre a plus d'un atout dans son sac. Enfin, fin de partie sur LEGO Batman 3.